Catégorie : Peur et agressivité

02 Juin 2020

La peur chez le chien – Vox Canis 1/5

Article 1: la génétique et les expériences prénatales

Cet article est le premier d’une série sur la peur. C’est une émotion qui peut grandement impacter le bien-être de nos chiens et devant laquelle nous sommes sont souvent désemparés. Bien que c’est un sujet complexe, je vais vous expliquer ses probables origines, ses mécanismes, quelle est sa fonction et comment elle se développe (ex: comment un chien peut devenir phobique). Mon dernier article vous apportera des conseils, sur ce qu’on peut faire et ce qu’on ne doit pas faire. Commençons par les « origines » de la peur. (suite…)

25 Avr 2020

La gestion de l’environnement, si utile mais si méprisée…

Souvent, quand on se retrouve confronté.e à un chien qui a des problèmes à gérer, qui est inconfortable ou peut se mettre en danger dans son environnement par un biais ou un autre, on a tendance à considérer qu’il faut gérer le chien, ou pire, qu’il faut que le chien SE gère (parfois en le poussant dans des retranchements qui me font tourner de l’œil). C’est oublier à quel point ses réactions sont la conséquence d’émotions qui crèvent le plafond et que nos chiens ne sont pas nés pour vivre dans une société humain.
Avant de demander à un individu qui est en proie à des émotions intenses (et souvent très désagréables) de se gérer, nous devrions au contraire veiller à ce que l’environnement autour de cet individu soit favorable à son évolution.
« Quand une fleur ne fleurit pas,
on corrige l’environnement dans lequel elle pousse,
pas la fleur. »
Ça veut dire quoi, concrètement ? 🌹

(suite…)

14 Avr 2020

L’EMPILEMENT DES DÉCLENCHEURS

Article rédigé par Géraldine Merry de Vox Canis

86653876_1121236498216019_7706176007773880320_o

 

Voici la suite de l’article posté la semaine dernière sur le phénomène d’empilement des déclencheurs. Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à le faire avant de lire celui-ci. Pour résumer, l’empilement des déclencheurs, c’est tous ces petits événements qui font monter le stress d’un individu (animal ou humain) jusqu’à ce que cela explose avec une réaction plus ou moins intense. Comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Les conseils suivants pourront vous aider à éviter que ce phénomène se produise : (suite…)

27 Mar 2019

Renforcer la peur chez le chien

Ahhh un mythe bien ancré malheureusement !

Vous avez tous déjà entendu : ne rassure surtout pas ton chienne le prend pas dans les brasne le caresse pas, et j’en passe… Et là, vient l’explication ultime : tu vas renforcer sa peur !!

Nous allons voir ici comment cela fonctionne ! (suite…)

25 Mar 2018

Puis-je « rassurer » mon chien ?

Il existe en éducation canine des questions qui resteront à jamais irrésolues ou, en tous cas, éternellement débattues et dont, évidemment, la réponse ne peut se limiter à un bon gros « oui » ou un bon gros « non » (tout au plus un « oui mais » ou un « non mais »)  ☺

Une des meilleures que je connaisse étant « faut-il rassurer mon chien quand il a peur ? » dont la réponse consacrée des temps anciens aura forcé des milliers de propriétaires pourtant empathiques et compatissants à traverser des situations avec un chien de légèrement anxieux à totalement terrorisé, la mort dans l’âme, le visage clos, la bouche scellée « parce que l’éducateur a dit que j’allais renforcer la peur »…

(suite…)

07 Juil 2017

Ma furie écumante et bouillonnante en bout de laisse !

Un certain nombre de chiens sont réactifs à la laisse. Qu’est-ce que cela signifie ? Et comment les aider ?

Médor, d’ordinaire si placide, se transforme en furie crêtée et écumante sitôt qu’un chien entre dans son champ de vision. Toby saute et aboie comme un dingue dès qu’un vélo passe à portée de sa truffe. Quant à Lola, ce sont les humains aperçus au loin qui la mettent dans tous ses états. Son propriétaire ne parvient pas à lui faire entendre raison, elle ne se calme que lorsque les inconnus ont disparu. Les propriétaires de Médor, de Toby comme de Lola se désespèrent : que se passe-t-il dans la tête de leur toutou ? Comment doivent-ils se comporter ? Y a-t-il une issue à tout ceci ? (suite…)

23 Déc 2016

Comportement canin: Il tremble, il jappe, il grogne, il charge! …Il a peur!

Votre chien se fait le plus petit possible lorsque vous croisez de nouveaux humains? Des poubelles? Ou bien, il devient un monstre sur quatre pattes lorsque vous croisez d’autres chiens?

Dans les deux cas, Fido est probablement effrayé. La grande majorité du temps, l’agressivité chez le chien provient d’un sentiment de peur ; il veut faire fuir ce qui est pour lui un danger alors il se transforme en intimidateur, et ça fonctionne! (suite…)

08 Mar 2016

Prévenir l’agressivité

Un certain nombre de choses peuvent augmenter les risques d’agressivité chez le chien. Et malheureusement, craindre l’agressivité et tenter de la prévenir, amène parfois à la provoquer involontairement.

Face à certains conseils que je ne citerai pas, il faut simplement avoir un peu de bon sens. Un animal élevé dans un cadre où les problèmes se règlent par le conflit ou par la volonté d’asseoir son pouvoir sur l’autre […] aura bien du mal à être totalement zen et bien dans sa peau. La violence, même minime, n’engendre que la violence. Cela peut paraître bateau et banal et pourtant, cela se confirme réellement chez le chien. C’est important d’avoir ça en tête. (suite…)

04 Jan 2016

Le truc qui fait peur : l’importance de la zone de confort

Pour commencer :
Un chien confronté à une émotion perturbante n’a qu’une idée : mettre de la distance entre lui même et ce qui provoque cette émotion.
Pour placer des mots humains sur cette émotion on peut parler de toute la gamme : surprise ou appréhension, ou crainte, ou peur, ou angoisse, provoquée par quelque chose (le « Truc qui Fait Peur ») que le chien perçoit (voit, entend, sent)

Pour mettre de la distance, c’est soit fuir, soit faire fuir (avec en cas de conflit interne sur l’option, la possibilité de se geler, de s’immobiliser)

Quand le chien fuit, on dit qu’il est peureux,
quand il fait fuir, on dit qu’il est agressif !
Tout ca sans jamais penser une seule seconde qu’il ne fait qu’obéir aux règles élémentaires de survie, sans aucun sentiment.

Les zones


Tout est une question d’individu, et de distance.

Pour chaque « Truc Qui Fait Peur », il y a une distance au delà de laquelle Youki n’aura même pas calculé le « Truc Qui Fait Peur ». C’est la zone verte, la zone de confort.

Puis une distance où Youki a vu, mais où il est encore capable d’utiliser son cerveau pour autre chose que la question de survie « Fuir ou Faire fuir ? », c’est la zone orange, la zone d’attention. Dans cette zone, son cerveau est capable d’analyser la situation, d’observer et de mémoriser.

Enfin, la zone rouge, c’est la zone d’alarme, une fois franchie cette limite, Youki n’a plus rien d’autre dans la tête, il est sourd à tout. La chimie de son cerveau est totalement modifiée avec une conséquence malheureuse : chaque passage en zone rouge fait grandir la zone rouge pour la prochaine rencontre avec le  » Truc qui Fait Peur « , le même ou quelque chose qui y ressemble.

Evidemment, il faut bien voir que les zones ne sont pas limitées nettement, ca passe progressivement du orange clair au rouge foncé !
… et que deux « Trucs Qui Font Peur » s’additionnent
… et que le chien peut lui même « transporter » son propre « Truc Qui Fait Peur » (s’il a mal quelque part, s’il se sent en état de faiblesse etc.) qui va encore venir s’ajouter.

Pour illustrer, voici trois cas de croisement avec « le Truc Qui Fait Peur » :

http://www.planetechien.com/images/clip_image002.jpg

Ici, le chien n’a rien vu !

http://www.planetechien.com/images/clip_image004.jpg

Ici, le chien a montré des signes, mais il a pu rester sous contrôle, en mobilisant son attention.
Il a appris à gérer.

http://www.planetechien.com/images/clip_image006.jpg
Cas impossible, si le chien n’a pas bougé, c’est au prix d’un total désarroi intérieur. Mais dans 99% des cas, ça a du être sportif, le chien était debout en bout de laisse, soit pour s’éloigner de, soit pour foncer vers, le « Truc ».

L’éducation par le contournement :

Avec tout ce qui précède, on voit que le seul moyen de faire progressivement réduire la zone rouge est de ne jamais contraindre le chien à y entrer, mais de lui laisser la possibilité d’analyser, de gérer, en restant a la frontière de la zone orange.

Maintenant, à chacun d’observer son chien pour déterminer les signes qui montrent qu’on entre dans cette zone orange.

Rédigé par Joëlle Caveriviere à retrouver sur : https://planetechien.blogspot.com/2008/06/pour-commencer-un-chien-confront-une.html?fbclid=IwAR1yyK4HllLIGXnbk04xGkWQnbe18jHWnykn9XM1K5nunnl9if_Y6nFLmFY