02 Juil 2015

Bienvenue !

Bonjour !

Ce blog a pour but de regrouper les différents articles et sujets traités par mes collègues éducateurs canins,  comportementalistes et vétérinaires .

Tous travaillent avec des méthodes  respectueuses des modes de fonctionnement du chien.

Vous trouverez au bas de chaque article la provenance de celui-ci : le lien, la source et le nom de l’auteur.

C’est avec plaisir que je partage avec vous ces informations et conseils concernant le monde canin ainsi que les vidéos et photos de nos cours collectifs et balades éducatives.
N’hésitez pas à me retrouver sur www.dogspirit.fr pour toute question relative à l’éducation de vos loulous.

Tatjana Cerabona, éducateur comportementaliste canin.

Make your Dog happy and enjoy the Spirit. Bienvenue chez Dog Spirit  !

06 Fév 2020

Pourquoi il ne faut jamais utiliser un collier électrique

Alors qu’ils sont interdits dans plusieurs pays d’Europe (ex: Allemagne, Danemark, Suède et bientôt le Royaume-Uni) les colliers électriques semblent de plus en plus utilisés par les propriétaires de chiens en France. Cet engouement, ainsi que les arguments que certains utilisent pour justifier leur utilisation font froid dans le dos.

Avant de développer, je tiens à préciser que je ne cautionne pas leur utilisation. Au contraire, je milite pour une interdiction stricte de ces objets ! (suite…)

04 Fév 2020

Comment notre vision du chien influence nos méthodes d’éducation ?

A qui n’a-t-on jamais expliqué qu’avec un chien, il fallait être le chef de meute, le dominant ?

Et oui, pendant longtemps, on a considéré que la relation Homme-chien devait être basée sur un modèle dominant-dominé. L’Homme devait donc prendre l’ascendant sur son chien, qui risquait de revendiquer cette place de chef de meute sinon. Avec cette vision hiérarchique, les maîtres ont souvent multiplié les interactions négatives avec leur compagnon. Puisque la pression sociale était si forte, tout maître se devait de faire obéir son chien, coûte que coûte. Et si des corrections plus ou moins violentes étaient nécessaires, alors elles étaient justes. La société a aussi intégré certaines règles qui paraissent évidentes à tous: un chien doit manger après son maître, passer les portes après lui, ne pas monter sur le canapé ou le lit, ou encore ne jamais avoir l’initiative des interactions (caresses, jeu…).

(suite…)

04 Fév 2020

Dominer son chien : le conseil dangereux des dresseurs coercitifs

S’il y a bien un mythe qui persiste dans l’éducation canine, c’est celui de la hiérarchie entre un maître et son chien. Et mauvaise nouvelle: c’est probablement l’idée reçue la plus nocive qui existe pour la relation avec votre animal.

 

L’obsession avec la dominance: une maladie qui contamine trop de clubs canins

Certains clubs canins font un travail formidable – vous y développerez une relation de confiance et de coopération avec votre chien. D’autres font tout l’inverse. Peut-être en avez-vous déjà fait l’expérience ? Moi, oui. Je vous partage ici ma première (et ma seule) malheureuse expérience dans un club canin « traditionnel ». (suite…)

28 Jan 2020

La muselière

Parlons d’un sujet qui fâche, et pourtant si important.

La muselière, ce n’est pas le mal. Bien au contraire.

Cet outil est régulièrement désigné par mes client.e.s (dont les chiens sont dits « réactifs » et ont déjà pincé/mordu) comme étant un engin de torture pour le chien, une pancarte montrant aux passants « mon chien est méchant » ou un bloqueur absolu empêchant au chien d’interagir avec son environnement. (suite…)

28 Jan 2020

Les chiens surexcités qui ont du mal à se détendre.

Nombreux sont les chiens qu’on qualifie d’ingérables, hyper-actifs ou réactifs, parce qu’ils montent en pression rapidement ou intensément. Ils attrapent les vêtements, aboient pour tout et rien, sautent sur les gens, détruisent le jardin, harcèlent les autres chiens, cherchent constamment quelque chose à faire, ont du mal à se détendre … Cet article s’adresse tout particulièrement à ces derniers. (suite…)

11 Jan 2020

Apprendre la solitude.

Nous sommes partis pour un assez gros article, commençons doucement avec un sommaire pour que vous puissiez naviguer plus facilement dans l’article.

1 – La solitude, ça implique quoi ?
2 – Apprendre l’indépendance pour rendre la solitude plus facile
3 – Banalisation de la solitude
4 – Gérer l’environnement pour offrir de bonnes occupations
5 – Activité quotidienne et avant la solitude

1 – La solitude, ça implique quoi ?

(suite…)

26 Nov 2019

L’intérêt du consentement

Tout imposer à un chien l’empêche de prendre confiance en lui et en nous. Certains chiens vont devenir passifs et s’en accommoder, mais d’autres vont finir par saturer et développer des problèmes comportementaux.

Il est possible de demander à son chien s’il est d’accord pour un câlin, pour un jeu, pour travailler, etc. Cela semble naturel pour moi, mais je vois régulièrement des humains obliger leur chien à subir un moment de tendresse, alors qu’il ne rêve que d’aller sentir une odeur ou jouer avec un congénère. Pourtant on m’affirme souvent dans ces cas-là : « mais il adore les câlins ! ». Je ne nie pas que ce chien apprécie sûrement les câlins au sein du foyer, lorsqu’il est au calme dans un environnement connu et pauvre en stimulation. L’envie d’un chien varie en fonction de différents paramètres, c’est pour cela que la récompense est variable ! (suite…)

19 Nov 2019

Ignorer ou pas?

au sujet de l’extinction du comportement…

Une des (nombreuses) « über simplifications » d’une approche d’éducation sans violence est celle qui fait dire à de nombreuses personnes que nous renforçons les bons comportements et « ignorons » les moins bons.

Si c’est certainement vrai dans un processus de « shaping » structuré intelligemment, les erreurs étant réduites à leur minimum et les succès rendus possibles à leur maximum, c’est un peu plus laborieux et contestable dans la vie de tous les jours.

(suite…)

19 Nov 2019

Les chiens sont-ils d’accord ?

L’éducation positive est un outil merveilleux qui à travers de multiples méthodes nous permet de nous assurer que nos chiens sont d’accord avec ce que l’on désire ou au moins, qu’ils sont prêts à le faire. Par exemple, si je demande un assis en éducation positive, cette position est peut-être (surement même) inconfortable. Néanmoins si le chien s’exécute, c’est qu’il estime que ça en vaut la peine. Si le chien refuse de s’asseoir, nous allons chercher le pourquoi du comment. Il peut s’agir d’un problème de compréhension, d’un soucis de santé, d’un sol inconfortable, … (suite…)