Catégorie : Comportement

02 Sep 2020

Chien stressé, qui semble déprimé, absent ?

Rappels concernant le cerveau…
Trois niveaux : le reptilien, le limbique, et le néocortex.
Le reptilien gère l’instinct, c’est la partie qui s’active principalement par exemple en cas de danger et qui répond par un comportement instinctif ou impulsif. En effet le cerveau reptilien a traité l’information mais ne la fera pas remonter ni au limbique, ni au néocortex …
De plus concernant les sections distinctes du cerveau, des scientifiques ont découvert qu’elles ne s’activaient qu’en alternance… Donc quand l’une entre en fonction, l’autre est inhibée. Ce qui explique qu’il est difficile au chien de « penser » s’il subit une augmentation violente du taux d’adrénaline, par exemple.

(suite…)

02 Sep 2020

Le chevauchement – Hund.fr

Il y a des comportements qui sont particulièrement pénibles pour l’humain, voire très gênants et le chevauchement en fait souvent partie. Par le mot chevauchement je désigne le comportement suivant : monter ou grimper sur quelque chose, le saisir entre ses pattes et agiter (ou non) les hanches comme pour effectuer une saillie. Le chevauchement que l’on retrouve parfois sous le terme de « zigner » est donc un comportement associé à la sexualité et à la reproduction mais il est très important de comprendre qu’il ne s’y limite pas.

Si le chevauchement nous semble peut-être plus courant chez les mâles entiers, il existe également chez les mâles castrés mais on le retrouve aussi chez les femelles qu’elles soient stérilisées ou non. C’est donc un comportement qui peut être adopté par n’importe quel chien, peu importe son sexe, ses hormones, son gabarit, sa race ou que sais-je encore. Maintenant que nous avons vu qu’il n’y avait pas de profil type de « chevaucheur », nous pouvons également prendre le temps d’établir qu’il n’y a pas non plus de profil type de « truc à chevaucher ». (suite…)

02 Juin 2020

Chien mâle en chaleur – Comportement et combien de temps ça dure

De manière générale, on a tendance à associer les chaleurs uniquement aux chiennes et on pense que les chaleurs des chiens se produisent uniquement au travers de saignements et des cycles de fertilité. Néanmoins, bien qu’elles se produisent de manière différentes chez les chiennes, les chaleurs des chiens mâles existent et il est très important que vous sachiez en reconnaître les symptômes pour éviter des portées non désirées.

Dans cet article Chien mâle en chaleur – Comportement et combien de temps ça dure de PlanèteAnimal, nous vous invitons à découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur les chaleurs des chiens mâles afin que vous puissiez apporter un certain contrôle reproductif pour votre meilleur ami. C’est parti ?

(suite…)

20 Mai 2020

Le chien miroir

Le chien miroir…
Le stress du chien, miroir du stress de son humain…
C’est A-S Sundman (et collaborateurs), de l’Université de Linköping (Suède), qui a démontré que le stress chronique du chien (contrôlé par son taux de cortisol) a plus à voir avec le stress chronique (le taux de cortisol) de son propriétaire qu’avec sa personnalité propre ou son niveau d’activité.
L’impact thérapeutique de cette recherche est important: pour gérer le stress du chien, il serait préférable que l’humain gère d’abord son propre stress chronique. La gestion du stress est holistique et systémique.
D’où l’intérêt de collaborer entre vétérinaire comportementaliste, comportementaliste, coach en bien-être, psychologue et psychiatre.
L’article  »Long-term stress levels are synchronized in dogs and their owners » est disponible dans son intégralité en ligne à https://www.nature.com/articles/s41598-019-43851-x.

Merci au Dr vétérinaire Joel Dehasse que vous pouvez retrouver ici : https://www.facebook.com/Dr.Joel.Dehasse/

25 Avr 2020

La gestion de l’environnement, si utile mais si méprisée…

Souvent, quand on se retrouve confronté.e à un chien qui a des problèmes à gérer, qui est inconfortable ou peut se mettre en danger dans son environnement par un biais ou un autre, on a tendance à considérer qu’il faut gérer le chien, ou pire, qu’il faut que le chien SE gère (parfois en le poussant dans des retranchements qui me font tourner de l’œil). C’est oublier à quel point ses réactions sont la conséquence d’émotions qui crèvent le plafond et que nos chiens ne sont pas nés pour vivre dans une société humain.
Avant de demander à un individu qui est en proie à des émotions intenses (et souvent très désagréables) de se gérer, nous devrions au contraire veiller à ce que l’environnement autour de cet individu soit favorable à son évolution.
« Quand une fleur ne fleurit pas,
on corrige l’environnement dans lequel elle pousse,
pas la fleur. »
Ça veut dire quoi, concrètement ? 🌹

(suite…)

14 Avr 2020

L’EMPILEMENT DES DÉCLENCHEURS

Article rédigé par Géraldine Merry de Vox Canis

86653876_1121236498216019_7706176007773880320_o

 

Voici la suite de l’article posté la semaine dernière sur le phénomène d’empilement des déclencheurs. Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à le faire avant de lire celui-ci. Pour résumer, l’empilement des déclencheurs, c’est tous ces petits événements qui font monter le stress d’un individu (animal ou humain) jusqu’à ce que cela explose avec une réaction plus ou moins intense. Comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Les conseils suivants pourront vous aider à éviter que ce phénomène se produise : (suite…)

06 Avr 2020

Prévenir la protection de ressource

Rédigé par Julie-Anne Gaudreau de Beli Concept Canin à retrouver sur :

https://beli.ca/la-protection-de-ressources/

92828410_3771419196233846_5661753115108442112_n

 

« Touche pas, c’est à moi ! »

Vous avez certainement déjà entendu des enfants dire cette phrase. Ou encore, se chicaner pour un jouet ou une friandise. Et bien, sur ce point, nos meilleurs amis les chiens sont assez semblables à nous. En effet, eux aussi vont parfois manifester le désir garder quelque chose qui est en leur possession. Que ce soit leur nourriture, leur jouet, leur bol d’eau, quelque chose qu’ils ont trouvé (mouchoir, soulier, etc.), ou encore la meilleure place sur le divan ou sur le lit. Vous avez sûrement déjà vu un chien grogner quand quelqu’un passait près de son bol de nourriture ou si on tentait de lui enlever un os. Vous avez peut-être déjà été victime d’un chien qui vous a mordu parce que vous lui aviez enlevé un mouchoir de la gueule. Ce phénomène porte un nom, il s’agit de protection de ressources. C’est un comportement qui est normal, mais dans certaines limites. Toutefois, il peut rapidement prendre de graves proportions en raison de divers facteurs. (suite…)

04 Fév 2020

Comment notre vision du chien influence nos méthodes d’éducation ?

A qui n’a-t-on jamais expliqué qu’avec un chien, il fallait être le chef de meute, le dominant ?

Et oui, pendant longtemps, on a considéré que la relation Homme-chien devait être basée sur un modèle dominant-dominé. L’Homme devait donc prendre l’ascendant sur son chien, qui risquait de revendiquer cette place de chef de meute sinon. Avec cette vision hiérarchique, les maîtres ont souvent multiplié les interactions négatives avec leur compagnon. Puisque la pression sociale était si forte, tout maître se devait de faire obéir son chien, coûte que coûte. Et si des corrections plus ou moins violentes étaient nécessaires, alors elles étaient justes. La société a aussi intégré certaines règles qui paraissent évidentes à tous: un chien doit manger après son maître, passer les portes après lui, ne pas monter sur le canapé ou le lit, ou encore ne jamais avoir l’initiative des interactions (caresses, jeu…).

(suite…)

28 Jan 2020

Les chiens surexcités qui ont du mal à se détendre.

Nombreux sont les chiens qu’on qualifie d’ingérables, hyper-actifs ou réactifs, parce qu’ils montent en pression rapidement ou intensément. Ils attrapent les vêtements, aboient pour tout et rien, sautent sur les gens, détruisent le jardin, harcèlent les autres chiens, cherchent constamment quelque chose à faire, ont du mal à se détendre … Cet article s’adresse tout particulièrement à ces derniers. (suite…)