Étiquette : dominance

16 Avr 2016

Pourquoi engager le conflit ?

Je vis dans un groupe de chiens depuis une dizaine d’années. Au départ, naïvement, j’étais convaincu qu’il fallait d’abord comprendre la hiérarchie du groupe, comprendre comment s’articulaient les relations entre les chiens, selon quel schéma. Qui est le chef ? Quelle est la femelle dominante ? Qui est l’Omega ? A quel moment et pourquoi ce schéma peut-il être modifié ? (suite…)

28 Déc 2015

Existe-t-il une hiérarchie entre l’Homme et le chien ?

Bien que je ne sois pas d’accord avec la description du système hiérarchique chez les chiens sauvages (merci à ceux qui pourraient me donner les références scientifiques), j’adhère complètement au reste !

Les relations entre les chiens et les hommes.

Les chiens, animaux sociaux, vivent dans la  société, et parfois en groupe. Les règles et les rites qui leurs permettent de vivre ensemble reposent sur la répartition des rôles et sur le respect d’une certaine hiérarchie. Cependant, entre l’homme et le chien, qui appartiennent à des espèces différentes, il n’y a pas de hiérarchie au sens éthologique du terme, mais des règles de vie, et une certaine discipline.

(suite…)

24 Nov 2015

Mon chien veut-il dominer ?

Suite à un sondage effectué sur ma page Facebook, où je demandais ceci:

Nommez deux comportements qu’un chien peut produire lorsqu’on le définit comme «dominant», j’ai reçu un peu plus d’une centaine de réponses relatant des comportements différents que l’on associe à une soi-disant domination. En voici quelques-unes: (suite…)

01 Oct 2015

La dominance et la hiérarchie chez le chien

Voici bientôt 7 ans que je vis dans des groupes de chiens, différents, fluctuants et hétéroclites. Et concernant Vanessa, depuis bien plus longtemps.

Aujourd’hui, rien ne permet de dire que dans un groupe de chiens, une hiérarchie figé existe, tout laisse même penser que ce modèle est complètement fantasmé par certains. Selon certains éthologues et éminents spécialistes, il serait même définitivement dépassé.

Ce qui est en revanche remarquable, est que certains chiens se démarquent des autres dans un domaine, dans une activité. Certains initient le jeu, d’autres s’auto-assignent une tâche de surveillance du territoire, d’autres encore ont tendance à surveiller les ressources, alimentaires en particulier.

S’agit-il de traits de caractère ? D’une utilisation appropriée de certaines compétences ? D’une véritable organisation sociale ? La vérité se situe probablement au milieu de ces trois hypothèses, peut-être une combinaison des trois.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, une partie des éducateurs basent encore leur « philosophie » et leur « méthodes » sur ce modèle dépassé. Plus grave encore, la plupart de ces professionnels, appliquent des concepts qu’ils ne sont pas en mesure de vérifier, tout simplement parce que leurs propres chiens ne vivent pas avec eux, mais en chenil, parce que ceux d’entre eux qui vivent dans un groupe de chiens conséquent sont très rares, s’ils existent…

En aucun cas un chien n’est « dominant » intrinsèquement, tout simplement car l’idée même de dominance concerne au moins deux chiens, un chien peut éventuellement en dominer un autre, dans une activité. L’idée qu’un chien puisse être le chef absolu d’un groupe me semble déjà être un drôle de fantasme, mais la notion de dominance intrinsèque me rendrait hilare si elle n’engendrait pas autant de dérives dans l’éducation. (Changez ce fameux chien dominant de groupe, et on en reparle).

« L’éducateur que j’ai vu m’a dit que le chien que je viens d’adopter est un dominant, parce qu’il attaque les autres chiens systématiquement, y compris mes deux autres chiens ».
Voici d’emblée une conclusion courante, tout à fait dramatique, parce que si prise au pied de la lettre, n’aura pour conséquence qu’une suite d’incompréhensions, de déséquilibres et d’incohérence dans la vie du chien.

Apprendre à comprendre, à lire, à communiquer, et surtout à interpréter les comportements canins avec une vision canine, réaliste et saine permet d’avancer, baser son éducation sur un fantasme (la plupart du temps masculin d’ailleurs) n’amène qu’à générer des tensions, éventuellement de la violence, mais surtout des résultats particulièrement sournois, on y reviendra si vous le désirez.

Tout ça nous amène à croire en un modèle beaucoup plus collaboratif que hiérarchique.

Rédigé par Raphaël Pin

https://www.facebook.com/ECCeducation?fref=photo

 

 

16 Sep 2015

Avez-vous le bon réflexe? Gérer l’environnement.

Dans ma série la boîte à outils, je vais débuter par ce qui devrait être notre premier réflexe lorsque l’on souhaite prévenir ou faire cesser un comportement sans avoir nécessairement à intervenir directement sur notre animal.

De quoi s’agit-il exactement? Modifier l’environnement. (suite…)

24 Août 2015

Ave (super) Cesar !

Cesar Millan, le « Dog Whisperer »  bénéficie incontestablement d’une grande popularité et d’un succès commercial certain, pourtant, ses méthodes s’appuyant sur la menace et la dominance sont très controversées dans le monde de l’éducation canine et parmi les propriétaires de chiens. Les méthodes utilisées par Cesar Millan constituent un sujet très sensible et houleux qui déchaîne les passions et divise éducateurs et propriétaires de chiens. Les avis sur Cesar Millan sont généralement très tranchés et une discussion sur ce sujet génère bien souvent des conflits entre partisans et détracteurs de Cesar Millan. Cet article a été écrit pour parler de la science appliquée du comportement animal et permettre de comprendre pourquoi ce sujet divise tant.

88208

 

 

 

 

(suite…)