Comment améliorer la relation avec notre chien ? En lui ouvrant un compte en banque pardi !

Quand les choses ne se passent pas comme prévu…

 

Avez-vous déjà vécu un de ces moments où rien ne se passe comme prévu? Vous aviez prévu une jolie sortie avec votre chien et finalement elle se transforme en cauchemar ? Vous vouliez présenter votre nouveau compagnon à vos amis et il s’avère qu’il a bousculé l’ensemble de vos invités ? Bref, je parle ici des situations où nous pouvons nous sentir dépassés, mais surtout où nous nous considérons comme des « mauvais propriétaires ».

Ce genre de contexte a pourtant souvent les mêmes origines :

  • AVANT : Nous ne nous sommes pas assez préparés (nous n’avons pas réalisé suffisamment de séances d’entrainement ; nous avons mal évalué les difficultés, etc).
  • PENDANT : Nous n’avons pas été assez vigilants. Nous avons mis notre chien dans une situation trop complexe et/ou réagit trop lentement face au problème que nous rencontrions.
  • APRÈS : Nous ne prenons pas acte de nos erreurs et répétons systématiquement le même schéma.
Dépassons le stade de la culpabilité

 

Il est alors très facile de se décourager et surtout d’énormément culpabiliser. Mais sachez déjà que nous faisons TOUS des erreurs ! Oui même les professionnels !

Par exemple, il y a de ça une semaine je n’ai pas réagi assez vite, lors d’une balade collective, afin d’éviter que Némo ne se déclenche à la vue d’un chien étranger, qui arrivait en face.

Dans le meilleur des scénarios, je me serais éloigner de quelques mètres supplémentaires pour ne pas dépasser son seuil de tolérance. J’aurais aussi jeter plusieurs friandises par terre, le temps de capter son attention dans cette situation d’urgence. Et surtout je me serais bien mieux préparer en amont pour faire face à ce genre de situation, en jouant par exemple à plusieurs jeux : comme celui du « porc épic » ( = répondre à la pression de la laisse), du « regarde moi » ou de la main magique . Ces jeux qui ont considérablement faciliter les sorties et qui me permettent de ressortir mon chirhana dans des endroits où je ne suis pas la seule marcheuse.

Mais voilà, ce jour là je sortais d’une grosse journée de travail avec plus de 200km de route dans les pattes, j’avais aussi pas mal pressé les chiens pour rejoindre le groupe de balade qui m’avait gentiment attendue alors que j’étais (une fois de plus) bien en retard…

Bref, j’avais créer, sans le vouloir, le parfait combo pour que la relation avec mes chiens (en tout cas le plus petit) soit entachée.

Est-ce pour autant que le reste de la promenade s’est mal déroulé pour Némo ? Non.
Est-ce pour autant que j’ai passé le reste de la sortie à battre ma coulpe avec une branche de fougère que j’aurais attrapé au détour d’un sentier? Non plus.
J’ai plutôt considéré cet épisode comme un léger incident.

Ce qui, je vous rassure, n’aurais JAMAIS été le cas il y a quelque mois de ça.

Alors pourquoi désormais mon chien est-il capable de redescendre très vite au niveau de son fitness émotionnel ? Et comment suis-je (enfin !) parvenue à prendre les choses avec plus de légèreté?

 

Le compte en banque canin, cette métaphore merveilleuse

 

Grâce au compte banque de mon chien !

J’ai entendu cette métaphore pour la première fois dans la bouche d’une très bonne monitrice dans un club canin en positif (ils sont rares, alors si vous en avez un près de chez vous, profitez -en! À ce titre le site Hund vous aide à reconnaitre un club et un éducateur en positif avant de vous inscrire aux cours et ainsi éviter les mauvaises surprises 😉 ).

J’ai trouvé cette métaphore on ne peut plus parlante !

Toutes les interactions positives que vous allez avoir avec votre chien seront considérées comme des investissements.

 

https://media.giphy.com/media/67ThRZlYBvibtdF9JH/giphy.gif

Et au contraire, les interactions négatives (telles que les visites chez le vétérinaire sans désensibilisation au préalable, certains voyages, un environnement complexe, l’utilisation de méthodes coercitives et d’outils aversifs, crier après notre chien, le micro-management (= « tu laisses », « non », « viens-ici », etc..) etc.) constitueront des retraits.

https://media.giphy.com/media/ND6xkVPaj8tHO/giphy.gif

Plus nous investissons, plus les quelques retraits qui pourront apparaitre au fil du temps, ne nous déstabiliserons pas, ou quasiment plus !
Car ne rêvons pas : nous devrons forcément faire face à un retrait à un moment où un autre. Mais si notre relation est suffisamment forte nous arriverons à faire face aux situations complexes et à surmonter nos erreurs, sans dégrader la relation avec notre chien et notre confiance personnelle !

En effet, les interactions positives reconstituent le solde épuisé par les interactions négatives que la vie nous impose parfois. Aussi, plus vous réaliserez de transactions positives sur votre compte, plus votre solde sera élevé, et mieux votre relation sera protégée contre ces retraits inévitables.

Le tout est donc d’être sur un bon ratio : Investissements 〉 Retraits

Mais ne négligeons pas notre propre compte en banque !

 

Quand nous travaillons avec les chiens nous avons souvent tendance à nous mettre en retrait, à nous concentrer essentiellement sur notre compagnon à quatre pattes. Alors qu’un investissement auprès de nous même est tout aussi essentiel !

Montrons nous patients, acceptons que certaines choses ne se passent pas comme prévu. Nourrissons-nous du travail d’autres personne que nous estimons inspirantes et tentons nous même de devenir une source d’inspiration ! Pas forcément en faisant faire des tas de choses incroyables à notre chien, mais en nous montrant bienveillants, de bon conseils et généreux. Et surtout vivons pleinement les moments que nous passons avec notre chien.

Évitons autant que possible de nous lancer dans une séance éducative lorsque nous sommes stressés. Concentrons nous sur le positif afin d’éviter la frustration. Gardons en tête que nous apprenons en même temps (ou presque) que notre chien, et que les erreurs font partie de l’apprentissage ; inutile, donc de culpabiliser à outrance. Nous ne pourrons que mieux faire demain ! Enfin ne restons pas dans l’ignorance. Continuons de nous questionner et de nous informer. Alors n’hésitons pas, parfois, à investir plus de temps et de l’argent dans des formations de qualité, plutôt que de tourner en rond avec les quelques conseils gratuits que nous avons grappillés ici et là.

 

Savoir où nous en sommes dans la relation avec votre chien ?

 

Exemple de signes d’une relation saine:

Il vous manque un de ces exemples ? Rassurez-vous, cela ne veut pas dire que l’ensemble de votre relation avec votre chien n’est pas saine, simplement que vous y rajouter de l’investissement pour la rendre encore meilleure 🙂

Exemple de signes que notre relation a besoin de travail :

  • Le chien nous ignore
  • Le rappel est trop approximatif (le chien revient rarement à la première sollicitation)
  • Le chien est fuyant
  • Le chien saute sur les gens / sur nous
  • Le chien renifle ou nous envoie des signaux d’apaisement de manière excessive dès que nous nous approchons de lui
  • Le chien présente des problèmes de comportements (n’est pas propre, détruit, aboie à outrance, se « mutile », etc…)

Rassurez-vous, je ne suis pas non plus en train de vous dire que votre relation est mauvaise et que vous êtes un mauvais propriétaire si vous vous retrouvez dans la deuxième catégorie ! La preuve : vous lisez peut être cet article dans le but d’améliorer la relation avec votre chien ! 🙂

Non, votre relation a peut être juste besoin d’un coup de pouce. Et ce qui est génial c’est que nous contrôlons totalement la manière dont nous influençons la relation. Mais souvent, nous ne réalisons pas assez à quel point nous pouvons avoir un impact sur celle-ci – c’est pourquoi les choses peuvent se dégrader si rapidement -.

Différencier la « Relation » de l’ « Éducation »

Si je parle ici de relation plus que d’éducation, c’est pour mettre l’accent sur des éléments que nous avons tendance à passer sous silence.

En effet, un chien qui saute sur son humain ne va peut être pas déranger certains propriétaires. Tout comme des chiens qui ne reviennent pas forcément de suite au rappel, qui tirent en laisse, ou encore qui ne nous sollicitent pas forcément n’ont pas nécessairement une mauvaise relation avec leurs humains.

Mais comment le savoir ? Et bien de nouveau, en nous posant la question : Quel impact ont ces comportements sur nous et sur notre chien?

Qu’est-ce je ressens quand mon chien ne revient pas/saute sur les gens/m’ignore, etc…? Qu’est-ce que ça créer chez lui (par exemple il y a des chiens qui mettent un temps fou à redescendre après être partit derrière du gibier et ce genre de conséquences est loin d’être chouettes pour leur santé mentale voir physique)? Qu’est-ce que ça va impliquer comme comportement chez moi (émotionnellement et en pratique)? Est-ce que je vais finir par être plus ferme, monté plus facilement en pression, me montrer moins juste, avoir moins envie de sortir mes chiens, etc…?
Tout ça ça rentre dans la relation.

Au contraire, si ça ne créer rien de particulier chez notre chien, ni chez nous, alors la relation n’a pas besoin d’être renforcée, et effectivement il s’agit juste de choix éducatifs personnels que personne n’a à juger 🙂

 

Quels-sont les investissements que nous pouvons mettre en place?

 

 

Changeons notre manière d’aborder l’éducation

 

D’abord commençons par changer notre vision des choses : ne pensons plus de manière négative. Transformons ce que nous ne voulons pas en ce que nous voulons.
Exemple : Je NE VEUX PLUS que mon chien saute sur les gens -> Je VEUX que mon chien reste les quatre pattes au sol.

Est-ce que vous voyez la différence ? Le fait de changer votre manière de percevoir les comportements va vous permettre de renforcer au maximum votre chien.

Reprenons notre exemple :
Si je me dis « Je NE VEUX PLUS que mon chien saute sur les gens » je vais me concentrer sur les mauvais comportements (ici les sauts).
Je vais donc très certainement être amenée à retenir mon chien, à lui dire « non », « arrête », « stop », « Médor! » ou à intervenir physiquement, voir à monter encore d’un cran en émotions.
Mon chien et moi avons alors été dans une dynamique d’échecs. J’ai donc effectué un RETRAIT dans le compte en banque de mon chien.. Et le mien. Car il est fort probable que je ressorte frustré, voir même plein de culpabilité vis à vis de mes invités.

Alors que si je pense de manière exclusivement positive : « Je VEUX que mon chien reste les quatre pattes au sol » je vais me concentrer sur les bons comportements que mon chien propose.
De fait, je vais être bien plus prévoyant et renforcer mon chien AVANT qu’il ne saute et continuer de le faire. Puis, lorsque j’estimerai que la séance a assez duré je lui proposerai une autre activité, mais cette fois-ci en solo : rechercher des friandises dans l’herbe, lui proposer un jouet à mâcher, un kong, etc.
Mon chien et moi sommes restés dans une dynamique de succès. J’ai donc réalisé un INVESTISSEMENT.

 

Apprenons à connaitre notre chien

 

La clé de la réussite en apprentissage c’est la motivation ! Un être vivant qui n’est pas motivé n’apprend pas. Nous pouvons, malheureusement être motivé négativement, mais en éducation moderne nous cherchons à être motivé positivement.
En outre, nous préférons être motivé à RECEVOIR quelque chose d’agréable, plutôt que d’être motivé à ÉVITER quelque chose de désagréable.

Alors posons-nous les bonnes questions : qu’est-ce que notre chien aime? Comment pouvons-nous améliorer sa vie?

Voici un document que j’ai l’habitude de remplir afin d’apprendre à mieux connaitre mon chien et être plus efficace dans mes séances. Et forcément ça ne fait que gonfler la part d’investissements que j’injecte dans le compte en banque de mon chien !

Je n’hésite d’ailleurs pas à revenir régulièrement dessus pour effectuer les modifications nécessaires, car avec le travail, le rang des renforçateurs est souvent amené à bouger.

Game of Dog vous offre ce document en version vierge !
Entrez le mot de passe « gameofdog« , téléchargez le modèle pour chaque chien de votre famille, imprimez-le et remplissez-le de chez vous 😀

Liste d’investissements possibles

 

  • Les massages si votre chien les apprécie ;
  • Explorer l’environnement ensemble avec le signal « go sniff » grâce à la technique de Kikopup :
  • Faire une activité sportive : canicross/VTT, agility, frisbee, obé-rythmée en étant encadré ;
  • Séances ludiques d’éducation au moins 1 fois par jour de moins de cinq minutes.
Bonus : Le jeu « ACCIO »

 

Vous connaissez Harry Potter? Chez Game of Dog nous sommes fans! Je n’hésite donc pas à renommer certains jeux avec les intitulés des formules magiques.

Le jeu Accio fait partie du concept Confiance et Connexion, car il permet à votre chien de trouver un endroit confortable et sûr lorsque vous n’avez pas votre cage, votre panier ou votre tapis avec vous. Il améliore aussi le rappel.
Comme avec la formule magique, l’objectif est de faire venir un objet (/un chien) jusqu’au possesseur de la baguette (/propriétaire).

 

Comment procéder ?

 

Leurrer votre chien entre vos jambes et récompenser le à plusieurs reprises entre celles-ci.
Puis dites « cherche » ou « search », et lancer une friandise devant lui pour qu’il s’éloigne de vos jambes.
☝️N’hésitez pas à la lancer légèrement vers le côté par lequel vous l’avez leurrer au début, afin qu’il soit plus facile pour votre chien de retrouver le chemin du « retour » vers vos jambes.
⚠️Ne la lancez pas non plus trop loin.
Recommencer le processus quatre fois.

Variez le nombre de récompenses entre vos jambes : parfois trois, puis une, puis quatre, puis deux, etc..
Et ensuite la durée : attendez une seconde avant de récompenser, puis trois, puis deux, etc..

Essayez assez rapidement de le leurrer de moins en moins et ajoutez quand vous vous sentez près un signal : « milieu », ou comme nous « accio ».

Merci de nous avoir lu ! 🙂

 

Rédigé par Amélie Cospérec de Game of Dog  :-)

A retrouver sur : https://gameofdog.com/2019/03/05/comment-ameliorer-la-relation-avec-notre-chien-en-lui-ouvrant-un-compte-en-banque-pardi/?fbclid=IwAR1SPfm3GFb5WEBPR5VhBRHThCM1POHLrQdt0ck4p9Kj4G8pz9gdiaPbrAo

dogspirit
Dogspirit Education Canine Comportementaliste 06.23.62.50.40 Montpellier et environs Tatjana Cerabona - Educateur canin, spécialiste de la relation Homme-Chien

Write a Comment